Focus : quel plan pour qui : PAI, PPS, PAP, PPRE ?

18 / 04 / 2015 | Laurent Berny

Projet d’Accueil Individualisé
Le PAI concerne les élèves atteints de maladie chronique (asthme par exemple), d’allergie et d’intolérance alimentaire. Il leur permet de suivre une scolarité normale. Chaque élève titulaire d’un PAI peut ainsi bénéficier de son traitement ou de son régime alimentaire, assurer sa sécurité et pallier les inconvénients liés à son état de santé.

Projet Personnalisé de Scolarisation
Le PPS concerne tous les enfants dont la situation répond à la définition du handicap telle qu’elle est posée dans l’article 2 de la loi de 2005 : « toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives, psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant » et pour lesquels la MDPH s’est prononcée sur la situation de handicap.

Plan d’Accompagnement Personnalisé
Le PAP est un document normalisé qui définit les aménagements et adaptations pédagogiques dont bénéficie l’élève. Il est rédigé sur la base d’un modèle national.

Programme Personnalisé de Réussite Éducative
Le PPRE concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues à la fin d’un cycle d’enseignement.

Télécharger le guide : Quel plan pour qui ?

PDF - 614.5 ko
 

Dans la même rubrique

Au sommaire : L’École inclusive : déjà une réalité Une meilleure évaluation des besoins Un accompagnement consolidé Une collaboration renforcée entre l’Éducation nationale et les établissements médico-sociaux Une professionnalisation accrue des acteurs Le numérique éducatif en pleine évolution Le Centre national d’enseignement à distance (Cned) L’Office national d’information sur les enseignements et les professions (Onisep) Le portail Admission post-bac (APB)
L’École inclusive : une dynamique qui s’amplifie (...)

Cas N° 1 :
Un élève est inscrit dans un établissement scolaire de son secteur. Il n’est pas connu de la MDPH. Le conseil de cycle, l’équipe enseignante de l’établissement, ou les parents souhaitent un aménagement de la scolarité...
Cas N° 2 :
Un élève est inscrit dans un établissement scolaire de son secteur. Il est connu de la MDPH. Un aménagement de la scolarité est nécessaire pour la mise en œuvre des décisions de la CDAPH...
Télécharger la (...)

Au sommaire :
Le droit à l’école pour tous ;
La maison départementale des personnes handicapées ;
Un renforcement des aides aux familles ;
Un parcours de formation personnalisé ;
Les auxiliaires de vie scolaire ;
Des matériels pédagogiques adaptés ;
Des aménagements pour les examens et contrôles ;
Des dispositifs collectifs de scolarisation dans le primaire : les CLIS ;
Des dispositifs collectifs de scolarisation au collège et au lycée : les ULIS ;
Les services (...)

http://ien-bobigny2ash.circo.ac-cre...
L’accès « à tout pour tous », tel est le mot d’ordre, induit par la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, qu’il convient de mettre en œuvre. Le cadre bâti, les transports, la voirie, l’école, l’entreprise, l’emploi, l’administration, le sport, la culture, les loisirs..., tous les aspects de la vie du citoyen sont concernés.
L’élaboration d’une définition de l’accessibilité qui soit (...)

http://ien-bobigny2ash.circo.ac-cre...
Au sommaire :
La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées
Le droit à compensation - le financement du projet de vie
La scolarité - l’insertion en milieu ordinaire
L’emploi - la non-discrimination au travail
L’accessibilité - un environnement pour tous
Les Maisons départementales des personnes handicapées
Les contacts utiles
Télécharger le guide de la loi (...)