Évaluer les élèves

14 / 12 / 2015 | Laurent Berny

Évaluer les élèves est une activité complexe qui ne peut être laissée à l’improvisation et doit s’accompagner d’un certain nombre de précautions.
Il est peu de dire que les élèves d’ULIS, quel que soit leur niveau, ont vécu et vivront au cours de leur scolarité de nombreuses situations d’évaluation.
Cette répétition aidant, beaucoup d’entre eux les considèrent au mieux comme un pensum dont il faut s’acquitter sans enthousiasme — auquel cas, ils formulent n’importe quelle réponse le plus rapidement possible — au pire comme une situation angoissante, dont ils affichent alors tous les caractères : agitation, questionnements multiples à haute voix, évitement, etc.
Le rapport douloureux qu’ils entretiennent avec l’évaluation a provoqué un sentiment d’impuissance, un manque de confiance, une dégradation de l’estime de soi.
Ils se jugent incapables de répondre et peuvent se désengager de façon partielle ou totale.
Pour tous ces élèves, il n’est non-seulement pas utile, mais il peut même s’avérer néfaste, de reproduire ce qui n’est autre que la demande d’une performance, dont ils ne se sentent pas capables, et qu’ils redoutent.

Ce n’est qu’à l’issue d’un long temps d’observation, en situation, dans le cadre apaisé de l’ULIS, après avoir pris le soin d’accueillir l’élève dans sa singularité et après lui avoir donné la parole, que l’on pourra espérer obtenir son accord.
Cette démarche prend du temps, elle entre parfois en contradiction avec l’urgence institutionnelle et la volonté d’agir vite et de faire bien.
Mais l’élève qui ne ressent ni nécessité ni désir, l’élève auquel on ne demande pas son avis, cet élève-là ne sera pas évalué, car il ne sera pas évaluable.
Quoi que l’on fasse, il ne se résoudra pas aux intentions de l’évaluateur et faute de tenir compte de cette évidence, toute tentative restera vaine.

Instaurer la relation, établir la confiance, adapter autant qu’il est possible la temporalité de l’École à celle de l’élève, voilà où se construit l’espace de communication et de négociation que doit devenir l’ULIS.
C’est seulement avec l’accord de l’élève que l’on pourra proposer une évaluation diagnostique fructueuse, à l’issue de laquelle on n’oubliera pas de mener un véritable travail d’explication.
(à cet égard, télécharger "l’entretien d’explicitation au service des élèves") :

PDF - 74.5 ko

Les évaluations nationales CE2 sont disponibles sur le site Eduscol.
"Plus de 400 fiches sont indexées pour faciliter la recherche d’exercices" et "chaque item propose une indexation selon quatre niveaux de difficulté :
Niveau 1 : les acquis de base avec un taux de réussite supérieur ou égal à 80%
Niveau 2 : les acquis approfondis avec un taux de réussite compris entre 50% et 80 %
Niveau 3 : les acquis remarquables avec un taux de réussite entre 20 % et 50 %
Niveau 4 : les acquis remarquables experts avec un taux de réussite inférieur à 20 %

—  voir les fiches pour l’évaluation des compétences en français ;
—  voir les fiches pour l’évaluation des compétences en mathématiques.

Des livrets sont proposés à titre d’exemple". Ils compilent "une sélection d’items parmi ceux de la base". Des livrets allégés sont également disponibles.
—  voir tous les livrets.


Nathalie Roche, coordonnatrice de l’ULIS Brassens, à Sevran, propose des évaluations issues d’une observation sur 5 ans des profils moyens d’élèves ULIS.
Établies par niveaux (6ème, 5ème, 4ème, 3ème) elles peuvent aussi être utilisées comme un portefeuille d’évaluation.
Vous pouvez télécharger chaque fichier séparément ou choisir de télécharger le dossier zip qui contient tous les fichiers.

Word - 32.5 ko

notice des évaluations

Word - 175 ko

français, analyse

Word - 2.3 Mo

français, niveau 1, 6ème

Word - 2.3 Mo

français, niveau 2, 5ème

Word - 1.7 Mo

français, niveau 3, 4ème

Word - 1.7 Mo

français, niveau 4, 3ème

Word - 217.5 ko

maths, analyse

Word - 383 ko

maths, niveau 1, 6ème

Word - 391.5 ko

maths, niveau 2, 5ème

Word - 394.5 ko

maths, niveau 3, 4ème

Word - 391 ko

maths, niveau 4, 3ème

Zip - 5 Mo

tous les fichiers


Les évaluations diagnostiques à l’entrée en SEGPA peuvent s’avérer productives pour les élèves d’ULIS. Voici celles de l’Académie d’Amiens, également présentées sur le site de l’ESEN (École Supérieure de l’Éducation Nationale) :

PDF - 149.1 ko
 

Dans la même rubrique

Les ULIS école : Les ULIS école constituent des dispositifs destinés à favoriser la scolarisation des élèves en situation de handicap dans les écoles ordinaires.
Les élèves sont âgés de 6 à 12 ans. Ils présentent un handicap qui rend difficile leur intégration individuelle dans une classe ordinaire, sans pour autant nécessiter l’admission dans un institut médico-éducatif (IME).
Les ULIS école sont confiées à un enseignant spécialisé qui organise les activités pédagogiques et éducatives adaptées et qui (...)

Clarisse Cresson, accompagnatrice des formations CAPA-SH et coordonnatrice de l’ULIS école Paul Vaillant Couturier à Bobigny, présente le fonctionnement de son dispositif et propose une série d’outils à télécharger. Au sommaire : — aide à la scolarisation des élèves de l’ULIS école ; — projet d’ULIS (projet CLIS PVC 2014-2015) ; — emploi du temps ; — livret scolaire ; — programmations et progressions en mathématiques : organisation et gestion des données ; — programmations et progressions en mathématiques : (...)

Pierre Muller, coordonnateur de l’ULIS Sellier, à Bondy, présente le fonctionnement de son dispositif (extraits du projet d’ULIS).
Au sommaire :
-- le fonctionnement général ;
-- l’organisation pédagogique ;
-- les projets.
Télécharger la présentation

Jean-Marc Babin, coordonnateur de l’ULIS Bartholdi, à Saint-Denis et Louise Michel, à Épinay (ULIS en réseau), présente le fonctionnement de son dispositif (extraits du projet d’ULIS).
Au sommaire :
I - Favoriser la participation des élèves de l’ULIS lycée…
A - La coordination du réseau
B - Les progressions adaptées pour chaque filière
C - Le livret de compétences
II - Faciliter l’enseignement des professeurs
Pistes proposées aux enseignants :
— pour adapter les documents de travail
— pour (...)

La loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école annonce une évolution. Le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) devient le parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel (PIIODMEP).
Proposé à chaque élève, le PIIODMEP vise à développer la compétence à s’orienter, l’acquisition d’une culture économique et l’esprit d’entreprendre, avec pour objectif de préparer les élèves à un choix (...)